Nicolas Klein Photographe

Déplacement fantôme au coeur de la ville de Marseille

Je suis la foule. Au ralenti, je me faufile entre les voitures, bus, vélos, petits trains, camions, piétons… Chacun se déplace à son rythme. J’intercepte ces mouvements locomotifs pour les restituer tels que je les perçois dans une série d’images mouvementées.

L’être naturel dans son ensemble est un être en mouvement, affecté en son principe d’une instabilité fondamentale.
Pierre Aubenque

Recevoir les dernières séries publiées :

Pas de spam, désabonement à tout moment

Suivez-moi sur les réseaux