[Projet] Surexposition jusqu’à saturation* [indice 50]

[2019]

Une journée d’été sur la plage de la Pointe Rouge à Marseille…

Comment ne pas se sentir oppressé au milieu de cette foule bruyante, dégoulinante de crème solaire ou d’huile de beignets. Le sommet d’une forme d’oppression et de dépression à portée de mon objectif…

Instinctivement, je surexpose, je sature. Un choix esthétique de mise en valeur de ces hautes lumières qui m’éblouissent et des couleurs vives qui m’agressent ; sans doute pour dé-magnifier ce quotidien balnéaire ou en tout cas lui rendre ce coté surréaliste qu’il suscite à l’endroit de mon besoin de solitude.

♪ ♫ J’abore regarder bronzer les gens

 

(Visited 12 times, 1 visits today)